Nogent sur Vernisson

ce fut un grand plaisir de rencontrer les frères Trognon très connus dans le milieu de la couverture. André Trognon, adhérent à l'A.C.T.E., était fier de nous présenter sa famille et la flèche torsée sur sa maison.  Cette flèche avait été réalisée par son père.


Les voyages de Gulliver en ... Belgique !

Bonjour !! 

Afin de faire découvrir des villages avec clochers tors en... Belgique, voici ce que Gulliver raconte ! (Les voyages de Gulliver célèbre roman du XVIIIème ....!)

LES VOYAGES DE GULLIVER en Belgique

Gulliver ayant pris son bâton de pèlerin, décida de s'en aller passer un week-end en Belgique, du côté de la frontière Allemande, autour de la célèbre ville d'Eaux, SPA, où les empereurs et autres têtes couronnées venaient au XIXème siècle "prendre les eaux" comme on disait alors !  Ce week-end de la mi-mars s'annonçait frais... il fut en fait, glacial, à ne pas mettre un carillonneur dehors ou dans un clocher ! 

Armé d'un courage surhumain, il décida, accompagné d'une charmante jeune femme, Belge !), d'aller jeter un œil sur quelques clochers Tors, ceux-ci étant à portée de canon de septante-cinq, (comme on dit en Suisse et en Belgique), les uns des autres. Florence (notre guide qui avait préparé avec un soin exceptionnel cette virée hivernale), mena Gulliver découvrir la commune de ... 

HERVE : à 17h, précises, attendait devant le portail François HENDRICKS, Lieutenant général, aide de camp honoraire de Sa Majesté le Roi, ingénieur civil et polytechnicien ! On ne pouvait mieux tomber !

Accueil chaleureux malgré les -5° ambiant et entrée dans l'église ..... chaude, un mariage ayant eu lieu le matin, pendant qu'une dame organiste répétait des morceaux sur le très bel orgue historique du XVIIIème, parfaitement restauré ... Moment passionnant surtout en entendant notre guide conférencier, qui connaît tout de l'église, puis escalade compliquée dans le clocher, avec obligation de se courber en deux par endroits, échelles de bois, et arrivée au pied du clocher Tors, et découverte d'un endroit rare : une forêt de poutres de toutes tailles, imbriquées les unes dans les autres (Gulliver fait des photos), le tout en parfait état, et ...... un clocher digne d'un clocher Suisse, c'est-à-dire propre ! Pas de traces de chauvesouris ! Après 20 minutes au frais, redescente sur le plancher des vaches. Le Bourgmestre était en déplacement donc non visible mais message laissé au responsable de l'unité pastorale le soin de le saluer de notre part. On ajoutera que la cité étant en plein travaux, ce fut fort compliqué d'arriver à l'église, obligeant même, à un moment, de faire une marche arrière acrobatique entre tranchées, brouettes, bulldozers, etc..; ! Notre guide permettra à Gulliver d'essayer leur orgue historique ..... un rêve pour les organiste !

Le lendemain crochet par la commune de ... 

POLLEUR Rendez-vous fixé à 9.30. Arrivée dans cette petite ville où le bitume avait disparu et remplacé par des voies en terre battue parsemées de trous : explication par notre dame de l'accueil ; il y a des élections municipales dans quelques temps, la mairie se dépêche de refaire les rues !!! Acrobatique parcours pour arriver devant le portail de l'église, près d'une grotte de Lourdes avec sa Vierge passablement défraîchie ..... Ici pas d'orgue mais un harmonium sur le côté, avec une mention du genre "instrument d'avenir" (!!!) et près de l'autel, des amplificateurs, micros, etc... qui laissent supposer que les messes ici, se font au son des tam-tam ... On aimerait avoir l'avis des paroissiennes âgées ... !!! Notre dame accueillante, prénommée Marie-Christine (Delporte), sacristine de son état, nous fait faire le tour de ce bâtiment et nous conduit à la porte du clocher pour aller jeter un œil de plus près au ... Tors !  Après avoir introduit la clé dans la serrure de ladite porte, impossibilité totale de pousser la porte !!! Des esprits malins ou capricieux avait rangé des planches derrière cette dernière porte empêchant de l'ouvrir !! Ce fut une lutte parfaitement inégale entre la sacristine et la porte qui refusa absolument de s'ouvrir ... seul un entrebâillement de 10 cm permettait de voir la situation ... Sombre épisode dans l'histoire de ce lieu la sacristine devant abandonner la lutte .... On n'irait jamais voir le Tors à sa base !!!    Gulliver remercia Marie-Christine pour sa gentillesse et reprit la route vers ...

JALHAY vers 11h bise glaciale, quelque chose autour de -5° .....  Parking facile, village désert ... et à l'entrée du village le panneau annonçant le clocher Tors avec drapeau Européen. Le curé prévenu, André LIEUTENANT, Abbé (c'est son titre ici), nous accueille avec chaleur malgré la température ... Ici, l'église n'a pas été chauffée le matin .... brrrrr .... A gauche, dans l'édifice un panneau raconte le clocher Tors, et un tableau avec photo indique qu'un congrès de l'A.C.T.E. a eu lieu en ce lieu et avec d'autres tous proches. C'était il y a des années de cela .. Nous montons à la tribune, un orgue étant visible, et découvrons un instrument avec clavier latéral, dans un état assez pitoyable ... non joué car injouable ... Le bon curé dit qu'il n'y a pas d'organiste et que la restauration de l'orgue, par le remarquable facteur d'orgues THOMAS, à Bruxelles, est hors de question ... vu le prix de ce travail ... Ici comme c'est souvent le cas, un "machin" électronique remplace le vénérable orgue à tuyaux...

Nous nous séparâmes en promettant de se revoir.

L'après-midi, Gulliver et sa guide, après une agape permettant de récupérer les calories perdues le matin, et absorption de bières (fameuses !), locales, s'en ira vers ... 

BAELEN Ici c'est un distingué citoyen et paroissien de l'église, Camille MESSEN, historien, qui nous accueille aussi sympathiquement, que ses prédécesseurs !  Toujours une bise glaciale, et Gulliver apprend qu'en 1940, ce coin de Belgique était passé sous la férule des armées Allemandes et du IIIème Reich. Moment compliqué dans la vie de la commune. L'intérieur, possède un orgue en état et un harmonium qui ne l'est pas ou plus ! Un conflit a failli dégénérer dans cette commune lorsque la municipalité voulut déplacer le monument aux Morts des diverses guerres ayant émaillé le pays, pour autoriser un meilleur passage pour les pompiers ... au cas où, c'est-à-dire le fameux "principe de précaution" cher à nos élus en France ou en Belgique. Une bataille rangée eut lieu, alors que les pompiers pouvaient passer facilement (on se demande pourquoi ?). et les élus durent battre en retraite ; le monument restera là !

En fin d'après-midi, à l'heure du thé (ou d'une bonne Blanche de Bruges ou d'ailleurs !), passage par ... 

GOE. A ce moment un rayon de soleil et accueil sur un tapis de confettis par Jacques PASTEGER, responsable de la paroisse, Carnaval ayant eu lieu la veille. Ici pas d'évènements particuliers à signaler, GOE vit dans la sérénité. Le clocher va bien comme d'ailleurs tous ceux que Gulliver vit durant cette tournée !

Prochaine promenade début de l'été autour de SPA encore, dans le Borinage et le plus proche de Bruxelles.

Merci à Florence WASTE pour son aide précieuse qui a permis à Gulliver de faire cette tournée ! 

JB LEMOINE (allias Gulliver) (Hiver 2018) 



2017

Cette année 2017 a été l'occasion pour Colette de Jean-Yves de visiter quelques routes des clochers. L'A.G. de Mervans a été une de celle là. Au retour, vers notre Normandie, nous avons salué nos amis de Gigny, Michel et Marie-Dominique. En plus du clocher nous avons revu le lavoir de Gigny magnifiquement rénové.

 


Loppem (Flandre - Belgique)

Notre ami Karel a de nouveau enfourché sa moto et nous fait le plaisir de partager ses découvertes à propos des clochers tors Belges.

A la veille du 1er mai 2017 il a découvert le vieux clocher d'église du village de Loppem, près de Bruges, lors d'une de ses balades. Il a pris quelques photos et vérifié que ce clocher était vraiment tors.

Il a remarqué un détail un peu bizarre : sur de vieilles cartes postales datant des années 1910-1920, on voit bien qu'il y avait deux lignes horizontales dans les ardoises (actuellement encore visibles légèrement), ce qui lui a fait penser à un ancien sémaphore système Chappe comme on a pu le déterminer au clocher de Tiegem en Flandre Occidentale également.

La très belle petite église Saint-Martin de Loppem est ancienne (13ème siècle). Le clocher octogonal  date du début 17ème. Aucune information concernant sa torsion n'a été publiée jusqu'à présent mais la torsion est bien présente !

Ceci est le quatrième clocher tors déterminé en Flandre, après Lombeek-Notre-Dame, Gand-Ekkergem et Tiegem.

Loppem fait partie de la commune de Zedelgem, limitrophe à la ville historique de Bruges (7km du centre de Bruges seulement) ! C'est un très joli endroit et une région connue pour son tourisme et ses villes historiques. kdw.cm 01 05 17


Tiegem (Flandre - Belgique)

Un autre clocher tors non répertorié en Flandre : le clocher de l'église Saint-Arnoult (Sint-Arnoldus) à Tiegem (Commune de Courtrai en Flandre Occidentale.

Le clocher octogonal (14ème siècle) est la partie la plus ancienne de cette église. La longue pointe est recouverte d'ardoises et montre une visible torsion. Cas intéressant: le sommet de la pointe a été applati en 1810 pour y installer un sémaphore du système Chappe (ligne Lille - Bruxelles) ce qui est documenté. Le sommet de la pointe a été reconstruit en 1850 et donne jusqu'à présent un aspect visible irrégulier dans la torsion. On peut même voir un bord horizontal dans les ardoises où le sommet avait été applati.

Tiegem est un très joli village sur une colline et il y a du tourisme de campagne dans cette belle région. Même Saint-Arnoult (Sint-Arnoldus) patron des brasseurs et de la brasserie (évèque de Soissons) était lui-même natif du village de Tiegem. Tiegem était un lieu de pélérinage important dans le passé (c'est également une région de sources naturelles).

Un amateur-historien local a montré de vieilles cartes postales 1900 - 1930 qui montrent que la torsion n'était pas si spectaculaire dans le passé mais qu'elle était déjà bien présente, y compris l'irrégularité causée par le sémaphore. Selon ses infos, on n'a jamais succédé à reconstruire le clocher tout droit; lors de restaurations récentes on a conservé la torsion présente et on s'est limité à restaurer les ardoises et la base du clocher en pierre naturelle.

Voici une nouvelle perle à la couronne des clochers tors belges !

kdw.cm 07 12 16


Ekkergem Gand (Flandre - Belgique)

KdW heureux de nous annoncer sa découverte d'un second clocher en Flandre qu'on pourrait déterminer comme clocher tors. Celui de l'église Saint-Martin de la paroisse de Ekkergem à Gand (centre ville). Il est tors en torsion Z (gauche - droit - gauche). Il s'agit d'un clocher du 16ième siècle; il y existent des légendes sur son irrégularité (voir description sur Wikipedia, malheureusement en langue néerlandaise seulement): </wbr>Sint-Martinuskerk_(Gent) _blank>https://nl.wikipedia.org/wiki/<wbr></wbr>Sint-Martinuskerk_(Gent)

kdw.cm 10 10 16


Lombeek (Flandre - Belgique)

C’est avec une certaine fierté que je vous recontacte avec la bonne nouvelle que je viens de découvrir le premier véritable clocher tors en Flandre!

Hier en faisant une tour de moto et lors d’une grande déviation de travaux de route, je passais le village de Onze – Lieve – Vrouw – Lombeek (en français on dirait Lombeek – Notre – Dame), un village qui fait partie de la commune de Roosdaal actuellement.

L’église de ce village, dont les parties les plus anciennes datent du 13ième (!) siècle, est un très joli monument en style gothique, dédié à la Sainte-Vierge. Au Moyen-Age, l’église de Onze – Lieve – Vrouw – Lombeek était un lieu de pélerinage important. Son clocher recouvert d’ardoises (un clocher pas très haut et un peu en disproportion avec la grandeur gothique de l’église même) est visiblement tors et courbé;

Je suis allé sonner à l’ancienne cure qui se trouve juste à côté de l’église. Onze – Lieve – Vrouw – Lombeek n’a plus de curé à soi-même, c’est le curé de Roosdaal qui est responsable. Mais j’ai pu parler au sacristain qui habite l’ancienne cure. Lui il me disait clairement qu’on ne savait pas du tout l’origine de la torsion du clocher et que aucune etude là-dessus avait été faite. Il m’a donné le no. de tél. du président du conseil de fabrique avec qui on devrait prendre contact pour pouvoir visiter l’église et son clocher. En effet, cette église est une magnifique perle d’art historique (avec e.a. un retable sculpté unique de 1530) de sorte que cette église est seulement ouverte pour les services (qui ne sont plus si nombreux) ou sur rendez-vous pour groupes guidés. Malheureusement, le sacristain n’a pas pu me montrer l’église, il voulait le faire mais c’était juste midi et il était en train de préparer son repas.

Selon le sacristain, il se pouvait bien que le clocher était bien le clocher original qui devrait dater de l’inauguration de l’église en 1315. Il y a des sources qui disent que le clocher original aurait été entièrement fait en bois (et recouvert de bois), on en a même fait un dessin de reconstruction, mais on ne dit nulle part sur quelles sources on s’est base pour formuler cette hypothèse. Depuis quelques années,  le sommet du clocher héberge une installation Proximus (gsm) donc ne serait plus accessible facilement.

Nous voici devant un "cas“ où il y a certainement des études approfondies à faire mais dont le clocher tors, combiné avec le patrimoine historique et culturel vraiment exceptionnel, pourrait certainement aboutir à une promotion touristique. N’oublions pas que c’est exactement le village de Onze – Lieve – Vrouw – Lombeek qui a obtenu le titre "plus joli village de Flandre“ il y a quelques années. J’espère que le bourgmestre de Roosdaal pourrait être convaincu à joindre l’Association des Clochers Tors d’Europe. kdw.cm 10 10 16


Polleur (Province de Liège)

Toujours sous la canicule nous arrivâmes à Polleur. Nous frappâmes à la porte de l'administration communale d'Etat. Fermée. Il nous fallait retourner à Theux, gestionnaire de Polleur.

Ayant subi une bonne heure de déviation pour cause de travaux, des virages, la chaleur, nous renonçâmes à rencontrer les Officiels.

Ce sera pour notre prochaine visite.


Jalhay (Province de Liège)

Jalhay gère aussi la ville de Sart où une grande surprise nous attendait : un clocher tors.

L'Echevin de la culture de Jalhay était indisponible. Nous le rencontrerons à notre prochaine visite.

Remise de dépliants à ses collaborateurs.


Grand Marchin (Province de Liège)

Dans la province de Liège Grand Marchin. Ce village dépend de Marchin.

L'église de Grand Marchin surplombe une très belle vallée. Suite à un incendie provoqué par l'orage, le clocher a été refait presque à l'identique. L'architecte n'a pas voulu, comme le précédent, le pencher vers le porche.

Les "Anciens" avaient construit le clocher de façon que lors d'un incendie il ne tombe pas dans la nef. Cette méthode a sauvé l'église il y a une petite dizaine d'années.. 

Tout le long de notre périple nous avons vu ce type de construction.


Leernes (Hainaut)

LEERNES dans l'Hainaut.

Cette ville est située tout près de Charleroi. Leernes dépend de la ville de Fontaine-L'Evêque.

Excellent accueil des responsables à la culture.

Un livre nous a été commandé pour la bibliothèque. Il sera consulté par la population.

Avons offert une affiche et des dépliants.


Offranville (Normandie) - Niedermorschwhir (Alsace)

Avons repris la route des clochers vers l'Est de la France (La Lorraine et l'Alsace).

En ce mois d'avril, et sous un soleil sympathique, nous reprîmes notre route avec les petits-enfants.

Etréaupont (l'Aisne)

Vezelize (Meurthe et Moselle)

Landonvillers (Moselle)

Niedermorschwihr (Haut Rhin)

Meuvy (Marne)

Etoges (Marne)


Offranville - Le Baugeois

L'Assemblée Générale à Baugé en Anjou était l'occasion idéale de retrouver nos clochers.

Le clocher tors de Pontigné et son église. Un régal !! En face une crêperie qui offre autre chose que des crêpes...

A partir du clocher tors de Vieil Baugé (très jolie église) nous avons enfourché nos vélos et pris la direction du clocher tors de Fontaine-Guérin par la voie verte. A proximité de l'église vous y trouverez un petit bar/resto, pour vous restaurer. Bon accueil et repas ouvriers excellents. La patronne garde la clé de l'église pour les visiteurs éventuels.

Le clocher tors de Fougeré ne se visite pas mais l'église oui. Voir à la mairie.

Le clocher de Distré au milieu des vignes d'Anjou.

et bien sûr Mouliherne. Avec votre CC vous vous installez sur la place. La wifi gratuite est au bar. L'église est éclairée la nuit.

Chemiré sur Sarthe 


d'Offranville à Amboise A & R

Avec leur camping-car Colette et Jean-Yves ont pris la route pour Amboise en privilégiant celle passant par les clochers tors d'Europe.

Aucune autoroute, seulement les nationales et départementales. Un régal !!

Offranville, son clocher tors, son if millénaire et ses colombiers,

Auppegard, petit village rural, très agréable à quelques encablures d'Offranville. 

N'oublions pas Angiens à proximité, mais là nous nous écartons de notre route. Reprenons celle-ci, en direction de Rouen/Gaillon, pour

Saint-Aubin-sur-Gaillon, le village aux cerises,

Houville-la-Branche, village rural, tout proche de Chartres, champs de blés et d'orge à perte de vue

Arrêt à Châteaudun. Cette ville est le terrain d'entraînement de l'armée de l'air, en vue du 14 juillet. Châteaudun est considéré comme l'avenue des Champs Elysées. Avec de la chance, vous assisterez au défilé aérien du 14 juillet.

Reugny tout près du Vouvray. Très belle église.

Tours, superbe cathédrale à visiter ainsi que la ville, à vélo.

Amboise, son château, son clos etc... Le camping municipal, sur l'ile d'or, est face au château. Bel emplacement.

puis direction Le Lude en passant par les cinq clochers du Baugeois : Mouliherne, Pontigné, Fontaine-Guérin, Le Vieil Baugé, Fougeré,  puis retour pour Dieppe, sur la côte d'Albâtre, en passant par Jarzé, Meslay-du-Maine et Marçon.

Pour info, Baugé dispose d'une très belle aire de stationnement CC et d'un camping municipal bien équipé.

Parcours réalisé en juin 2015.


Offranville - Barran

En novembre 2015, nous avons repris la route à l'occasion d'un Conseil d'Administration à Nohant en Graçay près de St Outrille. C'était l'occasion rêvée de retrouver nos clochers.

A partir d'Offranville nous prîmes la direction